Un nouveau moteur pour Zoé

24 mois après son lancement, la voiture électrique Zoé de Renault troque son moteur Q210 de fabrication espagnole contre un moteur R240 conçu par les ingénieurs de la marque au losange, de Cléon et du Technocentre.


Renault Zoe

Le moteur R240 en détail

Renault s’est livré à un long périple avant d’accoucher de ce moteur électrique R240. Elle a effectivement dû déposer quelque 95 brevets.

Le R240 est issu d’une conception pour le moins ingénieuse. Ce bloc électrique synchrone à rotor bobiné intègre par exemple une prise Caméléon. Chacun de ses composants a bénéficié d’une gestion électronique optimisée qui permet un rendement nettement amélioré. Le moteur est également plus compact de 10 %.

En outre, le R240 est doté d’un boîtier d’interconnexion baptisé « Power Electronic Controller » qui regroupe le chargeur Caméléon et l’électronique de puissance dans un seul et même élément. Ce mode de conception est pour beaucoup dans la réduction du temps de charge de la batterie de 10 %.

Un second souffle pour Zoé

Grâce à ce moteur électrique R240, Zoé voit son autonomie rehaussée de 30 km et passe à 240 km sur le cycle normalisé. Dans la pratique et en condition d’usage normal, cette autonomie est à ramener sur une fourchette de 120 à 160 km, une mesure qui dégage encore un gain pondéré de 20 km.

La Zoé est ainsi très recommandée pour les utilisateurs se limitant aux parcours domicile-travail, une façon pour la marque au losange d’investir davantage le marché classique. Cette visée est d’ailleurs confortée par le fait que Renault réserve le moteur Q210 pour une offre d’entrée de gamme à venir qui sera proposée selon une source sûre à un prix réduit de 500 euros.

Source : Caradisiac