Urbi, un véhicule électrique belge à 4000 euros

Conscient des enjeux de la mobilité verte dans le futur, un ingénieur belge s’est mis à l’idée d’inventer une voiture électrique, facile à conduire, écologique et abordable. Un projet qui mérite vraiment le détour…


Urbi, un modèle électrique pas comme les autres

Le prototype de l’Urbi, présenté au salon des Inventions de Bruxelles, n’a pas manqué d’attirer la curiosité des passionnés de voiture présents sur place. Et pour cause, ce concept se démarque tant des créations des autres grandes marques. Il s’agit en effet d’une petite voiture – entre citadine et scooter – de deux places assises, dotée d’un moteur électrique alimenté par une batterie… au plomb. Pour compenser cet excès de poids et obtenir une autonomie de 50 km, ce modèle est dépourvu de tout équipement électronique encombrant et énergivore, comme la direction assistée, l’autoradio ou le GPS. Même l’activation de l’essuie-glace se fait manuellement.

Urbi electrique

Une version industrielle à moins de 5000 euros ?

Dès le départ, l’inventeur belge a voulu faire de l’Urbi une voiture auxiliaire, destinée uniquement aux déplacements en ville. Après avoir investi plus de 125 000 euros dans ce projet, Jacques Ladyjensky espère maintenant trouver un partenaire industriel intéressé par une éventuelle production en série de 600 unités durant les deux premières années. Un tel aboutissement entrainerait la création d’au moins 60 emplois dans le segment électrique. L’ingénieur bruxellois estime même que pour une production plus avancée, il pourrait proposer sa petite Urbi au prix de 4000 euros l’unité, soit largement en dessous des tarifs actuellement présentés par les autres constructeurs.

10 Commentaires

  1. Philippe 20 décembre 2011
  2. PIERRE 20 décembre 2011
  3. georges 20 décembre 2011
  4. Srege 20 décembre 2011
  5. daniel 75 21 décembre 2011
  6. Srege 23 décembre 2011
  7. Srege 23 décembre 2011
  8. daniel 75 24 décembre 2011
  9. patrick 25 décembre 2011
  10. zol 3 janvier 2012