Voitures électriques : moins chères que les véhicules thermiques en 2025

Concevoir la voiture électrique par excellence, qui séduira autant par son esthétisme que pour ses performances et son autonomie, c’est aujourd’hui le principal objectif des constructeurs automobiles à travers le monde. Et si malgré tous les efforts fournis, l’électrique n’a pas encore convaincu les consommateurs, la donne pourrait changer dans moins d’une dizaine d’années. Le plus qui fera pencher la balance ? Le prix.


Des voitures électriques moins chères et sûrement plus fiables

Même si la concurrence fait rage dans le secteur automobile, force est de constater que le peu de modèles de véhicules électriques produits à travers le monde n’est pas accessible à la majorité des utilisateurs. Et si le prix atteint aujourd’hui des sommets, c’est dû entre autres au coût des batteries . Sur un prix énoncé, il faut en effet savoir que 77 % de la somme totale correspond au seul prix de la batterie, dont la performance laisse pourtant encore à désirer. Un obstacle qui rebute d’autant plus les utilisateurs qui face au manque d’autonomie des batteries hésitent encore plus à procéder à l’achat.

Un sondage réalisé par le site Vivastreet a par ailleurs permis de montrer que le prix constitue le frein à l’achat de 56 % des personnes interrogées. La situation actuelle pourrait laisser planer le doute sur l’avenir de la voiture électrique, mais un rapport publié récemment vient dissiper les incertitudes. Selon ce rapport, les véhicules électriques seront assurément moins chers que les modèles thermiques d’ici une dizaine d’années à peine. Une situation qui ne pourra avoir lieu que si les constructeurs trouvent LA solution qui permettra d’améliorer la performance des batteries, à moindres frais.

Une parité des prix annoncée dès 2020

Le même rapport de « Bloomberg New Energy Finance » spécifie par ailleurs que les utilisateurs n’auront pas besoin d’attendre 2025 pour profiter d’une baisse des prix. En effet, une parité des prix entre les véhicules électriques et les modèles thermiques pourrait être constatée dès 2020. Les utilisateurs n’ayant dans ce cas plus de soucis en ce qui concerne le coût, ce sont la performance et l’autonomie qui influenceront principalement les décisions d’achats. Renault, l’un des plus importants constructeurs français soutient d’ailleurs les résultats du rapport.

1 commentaire

  1. eric 6 juin 2017

Ajouter un commentaire