Westfield iRacer, sportive électrique d’inspiration F1

Westfield Racer


Westifield a dévoilé ses plans autour d’une nouvelle sportive, appelée iRACER.  » Notre approche est unique », raconte  Paul Faithfull, chef de projet de la voiture,  » parce que la moitié du travail a consisté à installer des batteries sous la partie centrale de l’habitacle, de manière à parvenir à un centre de gravité inférieur a celui d’une monoplace de Formule 1. »

Cette petite société anglaise, spécialisée dans la réplique de Lotus Seven, est née en 1982. La qualité de ses produits était telle qu’il y a eu un problème avec la marque Caterham, héritière, officielle de la célèbre voiture de sport légère conçue en 1957 par Colin Chapman (fondateur de la marque Lotus). Westfield c’est ensuite diversifié dans les années 90 avec des véhicule très performant et décalée de la production des Seven d’origine. La société a  construit plus de 10.000 voitures depuis les débuts avec un rythme de 400 sportives par an aujourd’hui.

Le iRACER, utilise des techniques très intéressantes: la puissance ultime sera égale à 109 chevaux, plus de 500 Nm de couple pour un poids un peu plus de Avec son poids réduit à 600 kilos, l’iRACER serait capable d’abattre le 0 à 60 mph (0 à 96 km/h) en moins de 5 secondes et d’accélérer jusqu’à 177 km/h (bride électronique). L’autonomie annoncée est de 88 kilomètres dans des conditions de course. Cette voiture participera à la compétition automobile EV Cup en 2011.

« Nous sommes impatients à l’idée de courir contre d’autres véhicules électriques… EV Cup représente une grande opportunité pour nous de développer nos technologies dans le cadre directe de la compétition…C’est un moyen d’évaluer. »

Conception inspirée de la F1

En 2009, le concept KERS (Récupérateur d’énergie cinétique) a été développé en Formule 1. Presque tout les constructeurs ont travaillé sur ce projet. Plusieurs intégrations ont été testé. Au début de sa conception, la Brawn BGP001 (Championne du monde 2009 et ex Honda RA109) avait été conçue avec ce système.  Sur cette monoplace, les batteries devait être logées sous le châssis, dans le flux d’air, pour garder un centre de gravité le plus bas possible. Le concept n’a jamais vu le jour et restera théorique, car le KERS n’est plus obligatoire en 2010. Toutefois, Westfield, sur son projet iRacer, semble s’être inspiré de cette idée.