Zap Alias : voiture électrique à 3 roues

zap


ZAP (pour Zero Air Pollution) est un constructeur de voitures électriques californien créé en 1994.

Son modèle à 3 roues (2 à l’avant et 1 à l’arrière) Zap Alias est un mélange d’auto et de moto (en fait un peu comme le Bombardier Can-Am Spyder mais avec une cabine fermée).

L’Alias atteint une vitesse maximale de 170 km/h et est propulsée par deux moteurs électriques de 322 chevaux (240 kW) au total.

Son autonomie est de 161 km (100 miles) et elle coûte environ 35 000 dollars. La recharge peut se faire facilement via une prise de 110V.

Conjointement inventée par une équipe Européenne et des ingénieurs Américains, Alias force le respect. C’est une œuvre d’art avec ses courbes, ses formes et ses avancées technologiques.

La société Zap dispose d’un réseau de concessionnaires pour ses véhicules électriques aux Etats-Unis pour répondre à la demande grandissante actuelle.

De plus le CEO Steve Schneider, vient tout juste d’annoncer que Zap venait de lever 25 millions de dollars en financement auprès de Cathaya Capital LP (dirigé par le financier Jacques de Chateauvieux, aussi président du conseil de surveillance du Groupe français AXA), pour introduire ses véhicules électriques en Chine.

zap-alias

Le financement comprend un placement privé de 20 millions d’actions ordinaires pour un total de 5 millions de dollars et une garantie de prêt jusqu’à 10 millions de dollars qui sera avancé à Zap si certaines conditions du contrat sont remplies. Pour le financement, l’investisseur a aussi remis des mandats exercés pour un maximum de seize millions d’actions ordinaires à 50 cents par action. L’entreprise est côtée à l’OTCBB aux Etats-Unis sous le symbole ZAAP.

La société pense aussi à se servir d’une partie du financement pour poursuivre à long terme des contrats de production et d’assemblage en accélérant les livraisons de camions et camionnettes électriques.

Mais le financement va surtout servir à la production de la Zap Alias.

La compagnie est également en attente d’un prêt de 200 millions de dollars du département américain de l’Energie.

3 Commentaires

  1. Edouard 12 août 2009
  2. Vincent 12 août 2009
  3. linda 10 mars 2012